23
September
Chers parents,

Voilà déjà quelques semaines que vos enfants sont entrés à l'école et comme vous le savez ils sont en train de devenir des élèves particulièrment les enfants de Petite Section. Pour cela ils ont besoin que vous les aidiez un miminum en leur facilitant (mais aussi en nous facilitant à l'ATSEM et à l'enseignante) la tâche notamment avec les habits qu'ils portent pour l'école (ceux-ci doivent être agréables et faciles pour se déshabiller lors des passages aux toilettes) mais surtout les chaussures (celles-ci doivent être faciles à enlever et à mettre de manière autonome: PAS DE LACETS).

 

Un enfant a souvent besoin d’un petit coup de pouce avant de réussir seul un nouveau geste ou une nouvelle tâche, comme mettre un vêtement, boire au verre, découper, demander à un ami de lui prêter un jouet, compter ou lancer.

Pour développer sa confiance et son désir d’apprendre, il faut aider l’enfant à faire par lui-même quelque chose, sans le faire à sa place. C’est ce que l’on appelle l’étayage.

Il existe plusieurs formes d’étayage pour soutenir les apprentissages de votre enfant. Voici ce que vous pouvez faire pour l’aider.


Décomposer la tâche à réaliser en plusieurs étapes simples. Par exemple, il est difficile pour un jeune enfant de s’habiller seul. Apprenez-lui à mettre ses chaussettes, puis à placer ses souliers pour distinguer le gauche du droit, à les enfiler… Lorsque votre enfant maîtrise une étape, enseignez-lui-en une autre.


L’étayage permet à l’enfant de réaliser son plein potentiel et de prendre confiance en sa capacité d’apprendre.


Guider son geste au début. Par exemple, tenez son doigt pour l’aider à montrer du doigt les objets un à un pendant qu’il les compte.
Offrir un modèle à votre enfant. Montrez-lui comment tenir des ciseaux, par exemple.
Attirer l’attention de votre enfant sur un élément particulier : « Tu as vu cette ligne sur ton verre? Verse du lait jusqu’à cette ligne. » Votre enfant apprend alors à reconnaître des indices qui guideront ses gestes.


Intérêts et habiletés de l’enfant

Observez bien votre enfant et notez ses intérêts nouveaux. Ainsi, vous pourrez l’aider à apprendre ce qui l’intéresse en ce moment. Il est, par exemple, inutile d’essayer d’aider votre enfant à compter s’il ne démontre aucun intérêt pour les chiffres.

Si votre enfant ne parvient pas à réaliser une action, même avec votre soutien (ex. : découper une feuille avec des ciseaux), c’est peut-être simplement qu’il n’est pas « prêt » pour cet apprentissage. N’insistez pas. Le forcer à s’exercer risque de rendre l’expérience désagréable pour lui. Mieux vaut alors réessayer un peu plus tard.

De plus en plus autonome

Sa réussite le motive à poursuivre et à entreprendre d’autres apprentissages, car il a confiance en ses moyens.

Diminuez peu à peu le soutien que vous offrez à votre enfant pour l’encourager à exercer son nouveau savoir-faire. Si, par exemple, il réussit à montrer du doigt les objets pendant qu’il les compte, ne guidez plus son geste. Énumérez seulement les chiffres avec lui.

Ainsi, votre enfant reçoit le petit coup de pouce dont il a besoin, mais pas plus. Il exerce ses nouvelles habiletés et il en tire une grande fierté. Il devient de plus en plus autonome. Toutefois, si vous continuez à lui offrir un soutien dont il n’a plus besoin, il risque de douter de ses capacités et de devenir dépendant de vous.

 

Il est vivement demandé de marquer l'ensemble des affaires de votre enfant afin qu'il n'y ait pas de perte que ce soit le doudou, les chapeaux ou les casquettes, les vestes et autres blousons. Etant donné que vous ne pouvez plus entrer dans l'école, il est parfois difficile pour nous les adultes et encore plus pour les enfants de reconnaitre à qui appartient les différentes affaires.

 

Mme OURDOUILLIE Sophie

directrice de l'école

No comment yet